grundmann2A Ténérife il  n'est pas rare de croiser une tortue de mer lors d'une immersion.
L'espèce la plus commune rencontrée dans les eaux baignant l'île est la Caretta caretta (dite tortuga boba chez les espagnols ou tortue caret / caouanne chez les français).

Ce fût le cas cette fois-ci, lorsqu'en plongée nous avons croisé une petite tortue, toute mignonnette, ne dépassant pas une 40aine de centimètres. La pauvre bête semblait bien mal en point, semblait être blessée à la bouche et évoluait difficilement.
Nous l'avons alors prise avec nous et l'avons remonté sur le bateau, la démarche à suivre étant alors évidente.

news_tortue1Une fois de retour au centre de plongée, nous l'avons mise à l'ombre, avec un peu d'eau au fond d'une bassine et nous sommes précipités sur le téléphone pour joindre le Centro de recuperacion de fauna silvestre de Tenerife.
Dans l'heure qui suivait, un membre de ce centre est arrivé au centre pour prendre en charge la tortue et lui prodiguer les soins nécessaires avant que la fundacion neotropico ne la relâche d'ici quelques mois, une fois que l'animal aura retrouvé pleine possession de ses moyens.

En savoir plus sur la tortue Caret
Ces tortues dépassent rarement les 100 kg, bien que certains spécimens géants rencontrés dans l'Atlantique pèsent jusqu'à 480 kg, certains dépassant même les 700 kg.
En ce qui nous concernent nous ne croisons dans les eaux de Ténérife que des spécimens de petite taille ne dépassant pas les 120 cm.

news_tortue2Ces animaux sont capables de réaliser des migrations de plusieurs milliers de kilomètres, et aux Canaries ont a retrouvé des tortues ayant été remarquées sur les côtes américaines ! Leurs migrations et traversées atlantiques sont cycliques et l'aller-retour peut s'étaler sur plusieurs années.

La tortue caret s'alimente d'invertébrés marins (crabes, coquillages, moules, poulpes...) que ses puissantes mâchoires permettent de broyer. Elle se nourrit aussi d'algues et de poissons.

L'espérance de vie de ces animaux pourrait dépasser les 100 ans. L'espèce atteint sa maturité sexuelle entre 10 et 30 ans, en fonction de l'environnement dans lequel elle grandit. Les femelles peuvent pondre jusqu'à 200 oeufs tous les deux ans. Ces derniers, avec une température adéquate éclosent dans les 60 jours qui suivent la ponte.
Néanmoins à ce jour, aucune nidification n'a été observée dans les îles Canaries.

rescateCentre de récupération de faune sylvestre
La tahonilla
Ctra La Esperanza
LA LAGUNA / TENERIFE
Tel : 922 25 00 02

Le site web de la Fundacion Global Nature

Merci à Pepe Bueso pour la première photo de l'article.